France GreatBritain Germany Italy Spain

Antifouling coques polyester, alu, acier, bois


Pour rester efficace, l'antifouling doit être régulièrement renouvelé et nécessite un carénage une fois par an

Un antifouling (ou peinture antifouling) est une peinture dite « antisalissure » contenant des biocides destinée à empêcher les organismes aquatiques de se fixer sur la coque des navires ou sur d'autres objets immergés.

Officiellement l'OMI parle maintenant de « systèmes anti-fouling », définis comme « revêtement, peinture, traitement de surface, surface ou dispositif qui est utilisé sur un navire pour contrôler ou empêcher le dépôt d'organismes indésirables ».

Le mot est formé à partir du mot « fouling » qui, pour les anglophones, décrit la colonisation spontanée d'un support immergé par des organismes se fixant sur ce support.

Le « fouling » est un phénomène naturel. Il commence par un biofilm invisible, suivi par la colonisation du substrat par une série d'organismes. Il se forme plus vite dans les couches d'eau éclairées et riches en nutriments. Il concerne les coques des navires mais également diverses installations fixes ou non fixes immergées de plates formes pétrolières, des ports (tubes, pieux, canalisations, échangeurs thermiques, etc.)

Plus de 25 000 espèces capables de coloniser les coques ont été recensées : bactéries, algues unicellulaires, algues vertes, bernacles, éponges, vers marins

. Les francophones utilisent parfois l'expression bio-salissure.

Objectifs

  • empêcher ou ralentir la croissance d'organismes freinant la vitesse des navires ; 1 à 2 mm d'algues et organismes fixés sur une coque causent une perte de vitesse d'environ 15 %.
  • maintenir le poids normal d'une embarcation : selon l'OMI, sans protection ni grattage, dans les cas extrêmes, chaque mètre carré de coque immergé en permanence pourrait accueillir jusqu'à 150 kg d'organismes en moins de six mois.
  • diminuer la consommation de carburant des navires (quand ils sont motorisés). Une coque fortement couverte de fouling peut demander 40 % de carburant en plus, voire 50 % selon l'OMI.
  • améliorer la glisse de bateaux de régate.
  • minimiser le transport de propagules par les coques lors des déplacements d'un océan à l'autre, d'un lac à l'autre, pour limiter l'introduction de pathogènes ou d'espèces invasives.


Principes

L'antifouling est appliqué comme une peinture sur la coque du navire. Le revêtement biocide contient une ou plusieurs molécules toxiques pour les organismes qui se fixent sur les coques des navires ou les objets immergés que l'on veut protéger. Pour être durablement efficaces, ces toxiques sont peu à peu largués par le médium (liant) qui constitue la base de cette peinture.

Pour rester efficace, l'antifouling doit être régulièrement renouvelé c'est-à-dire appliqué après décapage de l'ancienne couche d'antifouling (carenage) et des organismes marins qui ont pu se fixer.

Nous vous proposons plusieurs types d'antifouling selon les usages du navire :

  • l'antifouling érodable (parfois dit « autopolissant ») comporte un liant copolymère soluble dans l'eau qui s'érode graduellement au contact de l'eau durant le déplacement du navire. Application au pistolet d'un primaire et de 2 couches d'antifouling.

Tarif indicatif : à partir de 36 € TTC / m²

  • l'antifouling à matrice dure comporte un liant qui ne se dissout pas dans l'eau. Les composants biocides contenus dans cette matrice diffusent dans le liant puis dans l'eau. Application au pistolet d'un primaire et de 2 couches d'antifouling.

Tarif indicatif : à partir de 36 € TTC / m²

Votre devis gratuit

au: 04 94 23 24 46
devis-bateau Votre demande de Devis

Nos réalisations

Nos marques

logo_hdter
logo_ewol-3
SWEETAIL-LOGO_ENG_2o0n20jf